Les clichés à oublier sur les jeux vidéos !

PageAccueil Santé

19/10/2021

Les jeux vidéo et l’influence qu’ils peuvent avoir sur les jeunes est un sujet controversé sur lequel tout le monde semble avoir un avis. Il faut dire que lorsque l’on regarde, de l’extérieur, la vie d’un « gamer », beaucoup de choses peuvent paraîtres anomales. On entend très souvent des critiques sur le genre de jeux auxquels ils jouent et surtout sur le temps qu’ils y passent. Mais contrairement aux croyances populaires, jouer n’est pas si mauvais que la réputation qu’on lui a fait. Certaines incompréhensions au sujet de la culture des jeux vidéo ont en effet fait le tour du monde… et il est temps de leur tordre le cou !

Cela encourage les comportements violents 

L’un des mythes qui circule le plus dans le monde raconte que les jeux vidéo encourageraient la violence et les comportements agressifs chez leurs usagers, qu’ils soient enfants ou plus vieux. La plupart des jeux populaires, comme Call of Duty ou Fortnite sont en effet basés sur des armes et de la violence, alors beaucoup de gens supposent que cela amènerait aussi de la violence et spécialement chez les enfants. Cependant, de très nombreuses études ont prouvé qu’il n’y avait aucune corrélation entre la pratique des jeux vidéo et le fait de développer un caractère agressif. En fait, le rapport digital de 2020 en Australie a même montré que les jeux réduisaient l’anxiété chez 20% des gamers et avait augmenté leurs contacts sociaux. 

Une communauté uniquement masculine 

Une autre erreur serait de penser que les garçons jouent plus aux jeux vidéo que les filles. Les recherches ont montré qu’aux Etats-Unis, un joueur sur deux est une femme. Le Dr Anthony Beam, un psychiatre, a expliqué à Brut qu’environ la moitié de ses clients sont des femmes qui jouent aux jeux vidéo. Le même rapport australien a également confirmé que 47% des gamers australiens étaient des filles. Cependant, le psychiatre a nuancé ces chiffres en expliquant qu’en ligne, il existait tout de même une inégalité marquée, et que les filles ne se sentaient pas souvent entendues. 

jeux vidéo

Les Gamers ne sont pas sociables 

Lorsque l’on voit quelqu’un jouer sur son ordinateur ou sur sa console toute la journée, on pourrait se dire qu’il n’a aucune vie sociale… mais vous ne pourriez être plus éloignés de la vérité ! La communauté des gamers est énorme et très soudée. Les jeux vidéo ne sont plus du tout une activité qui se pratique en solo. Grâce à internet, vous pouvez vous connecter avec des gens autour du monde et leur parler. Pas seulement du jeu d’ailleurs, mais aussi de votre vie. Il y a de grandes amitiés qui se sont créées grâce aux jeux vidéo. Et ce n’est pas parce que vous ne voyez pas votre partenaire que l’amitié n’est pas réelle. 

Les jeux vidéo ne vous donnent pas de vraies compétences

Les parents sont souvent prompts à critiquer les jeux vidéo avec l’argument que cela n’aidera pas leur enfant à se créer de vraies compétences dans sa vie et en grandissant. Maintenant, avec la montée des jeux vidéo éducationnels et celle des applications, ils ont totalement tort. Les recherchent ont prouvé que les jeux peuvent aider à stimuler un jeune esprit et lui apprendre un nombre de choses incroyable sur les règles. Il a également été trouvé que ces activités peuvent aider la mémoire et la concentration. Cela n’aide pas seulement les enfants mais aussi les adultes à redéfinir leurs compétences à eux aussi.